Conférence sur les méfaits de l'alcoolisme

L'alcoolisme chronique - une maladie caractérisée par le développement de la maladie de la libido à l'alcool, la dépendance psychique et physique. L'alcoolisme est formé pendant de longues années l'abus d'alcool. L'alcoolisme est une tragédie pour l'homme lui-même, pour son entourage, amis, famille, et finalement pour l'ensemble de la société.

conférence sur les dangers de l'alcool

La phase chronique de l'alcool

Dans le courant de l'alcoolisme chronique il existe trois phases.

La première étape

Dans la première phase, durant habituellement quelques années, sur le fond régulier et fréquent de la consommation d'alcool augmente la résistance (la tolérance de l'organisme à l'alcool, et pour atteindre un état d'ébriété, vous devez boire une grande quantité d'alcool. Perdu protecteur d'un réflexe nauséeux, se posent la dépendance psychique et une immense envie de consommer de l'alcool.

La deuxième étape

Dans une deuxième phase de la portabilité de l'alcool atteint la valeur maximale, la personne peut boire 1 à 2 litres par jour. Une personne boit tous les jours pendant de nombreuses années. Les pauses dans l'alcoolisme sont définies généralement par des circonstances extérieures: le manque d'argent, des complications, les conflits familiaux, etc. Développe le syndrome de sevrage ( syndrome de la gueule de bois).

Formé à la dépendance physique de l'organisme de l'alcool. Son essence réside dans le fait que, après la prise d'alcool le lendemain, une petite quantité d'alcool supprime la mauvaise santé et facilite l'état. Chez les personnes saines, le lendemain de l'ivresse restent les symptômes d'intoxication (maux de tête, des nausées, faiblesse...), et après la prise d'alcool le matin, la situation s'aggrave, ce qui provoque le dégoût de l'alcool.

Pour la gueule de bois caractérisé par une rougeur des yeux, des palpitations, augmentation de la pression artérielle, sueurs, des douleurs dans la région du cœur, de la faiblesse, de la fatigue, des tremblements et des tremblements dans les membres. Chez la plupart des patients ont des douleurs abdominales, perte d'appétit, nausées, vomissements, diarrhée. Souffrant d'un syndrome de sevrage ne peut pas exécuter efficacement un emploi, car il pense qu'à savoir où et comment les cheveux du chien pour améliorer votre condition.

Augmente progressivement la mémoire, se sociale et intellectuelle de la dégradation. Les malades deviennent trompeurs, égoïste, ne se soucient pas de la famille, le travail, changent souvent de lieu de travail, vendent des choses, pour acheter de l'alcool, utilisent des substituts. Dans un état d'ivresse manifeste l'instabilité émotionnelle, l'insouciante gaieté, changeant de colère, d'irritabilité, antisocial actions.

Le sommeil devient superficiel des rêves cauchemardesques et fréquentes renouveaux. L'apparition précoce de l'état de la gueule de bois des troubles mentaux et de leur prééminence sur somatique témoigne de la capacité de développement de la psychose.

le stade de l'alcool

La troisième étape

Le troisième stade est caractérisé par le fait que l'intoxication survient après la prise de petites doses de l'alcool. Il arrive un profond physique, psychique et social, de la dégradation de la personnalité. Les patients perdent la capacité de travailler, souvent perdent la famille, du travail, un appartement, des amis.

On observe l'apathie, la dépression, l'humeur dépressive, l'anxiété avec des idées délirantes sentiment de culpabilité et d'auto-dévalorisation. Apparaissent physique de la faiblesse, des étourdissements, des maux de tête, des douleurs dans les jambes, perturbé l'activité cardiaque, se développent les gastrites, les ulcères, la cirrhose du foie, de l'alcool polynévrite extrémités, l'hypertension artérielle, des tremblements des mains, au début de la sénescence. Formé un soi-disant alcoolique nature.

D'une part, comment se aiguisé toutes les réactions émotionnelles (le chagrin, la joie, l'insatisfaction, l'admiration...) grâce à l'amélioration de l'ensemble de l'excitabilité, caractérisé pleurs, quand le malade pleure de tristesse et de joie, surtout dans un état d'ébriété. D'autre part, se produit émotionnel la rugosité, dans les traits de la personnalité l'emporte, l'égoïsme, la complète indifférence à l'égard de la famille et des proches.

Disparaît le sens du devoir, de la responsabilité, perd de la valeur de la déontologie. Toute l'attention du patient se concentre sur un seul - comment se procurer de l'alcool. L'ivresse est toujours a moins d'importance, et de leurs qualités personnelles embelli. Se développe spécifique alcoolique humour - plat, primitif, blagues cyniques. De plus en plus manifeste de l'agressivité, la méchanceté, la violence, franc cynisme. Les patients peuvent consommer des l'alcool de la substance (l'alcool dénaturé, eau de cologne, des teintures, des médicaments ménagers) et souvent meurent.

L'alcoolisme chez les adolescents

L'alcoolisme chez les adolescents commence généralement à se développer dans les 13-15 ans, mais peut être et des enfants de l'alcoolisme. Les adolescents consomment des boissons alcoolisées dans l'entreprise par les pairs, du moins - adultes ( sur le travail avec les parents...) augmente Rapidement la tolérance (la résistance, la portabilité), en particulier lors de la systématique de la consommation d'alcool.

Rapidement formé une gueule de bois, dans la structure de laquelle prédominent les troubles mentaux, et aussi est en train de changer de nature, en acquérant le psychopathe traits. Cela s'exprime dans l'excitabilité accrue, explosif agressifs manifestations, ou dans la réduction de l'activité, de l'initiative, de l'intelligence, de l'apathie.

Augmentation de l'intérêt des jeunes à l'alcool est souvent liée à l'idée que l'alcool aurait renforce la libido et améliore l'activité sexuelle. Ce canular est formée sous l'influence de la publicité, du cinéma, de la fiction, loin de la réalité des histoires d'amis et de connaissances, et basé sur inhérent à l'effet de l'alcool, permettant aux gens timide et indécis de se débarrasser des complexes et des peurs.

conférence sur les dangers de l'alcool pour les adolescents

Sur les premières étapes de cette aide, mais bientôt arrive le paiement du salaire de l'engouement de l'alcool sous forme de troubles sexuels,la réduction de l'érection, impuissance. Souvent à un jeune âge combinent la réception de l'alcool à la drogue ou de médicaments, ce qui a encore plus un effet néfaste sur le corps de la jeune et souvent se termine tragiquement.

L'alcoolisme féminin

L'alcoolisme féminin est très difficile à traiter. Chez les femmes, les malades de l'alcoolisme vous rencontrez une variété de troubles mentaux sont plus profondes que chez les hommes. La dépression chez eux passent le plus lourd, le plus souvent se répètent et peuvent commencer même très court alcool régulièrement. Ces femmes sont déprimés, leur maîtrise des sentiments d'anxiété et de désespoir, l'inutilité de l'existence. En ces moments se produisent souvent des pensées de la réticence à vivre, souvent commis de graves et irréparables de l'infraction.

Beaucoup de femmes se permettent de prendre de l'alcool pendant la grossesse, en espérant souffler. Le salaire d'un tiers des enfants sont nés avec des signes de fertile de l'alcool, un syndrome qui se traduit par un retard de croissance du cerveau et de tout le corps, des blessures graves au niveau du système nerveux, de la baisse de l'intelligence jusqu'à la démence, troubles de la vision, de la mémoire et de l'attention, de diverses malformations.

Les femmes sont plus susceptibles de consommer de l'alcool pour l'élévation de l'humeur, comme un calmant pour le soulagement de l'anxiété, de la tension, de l'irritation, des troubles du sommeil, pour le rchauffement lors de de la rue des conditions de travail.

Traitement

Le traitement de succès que lorsque le malade lui-même le veut. Mais les alcooliques dans la plupart des cas les malades ne croient donc avec eux, il convient de mener des actions de sensibilisation, d'ici ont besoin d'aide toxicologue, psychothérapeute, psychiatre. La suite des activités de la conclusion du patient de l'état de sevrage (syndrome de la gueule de bois).

conférence sur les dangers de l'alcool pour les femmes

Et seulement après cela on passe antialcoholic le traitement, le choix de la méthodologie de large. La psychothérapie est utilisé, crée une installation sur un mode de vie sobre. Une variante est le codage qui utilise auteur de la méthodologie, à qui les médecins disposent de droits exclusifs. Pratiquée en groupe rationnelle de la psychothérapie en groupe de 5 à 10 personnes.

Le dégoût de l'alcool est produite à l'aide de l'acupuncture, de l'hypnothérapie, la production conditionnelle le réflexe de vomissement. Effectivement l'implantation sous-cutanée d'un médicament diffèrent, la réaction de l'organisme se produit uniquement lors de la prise d'alcool, il peut y avoir des décès que les patients avertis.

Des effets similaires peuvent être et lors de l'introduction de la drogue , qui lui-même sans alcool est inoffensif. Après le passage du cours du traitement et la sortie de l'hôpital, le problème ne disparaît pas immédiatement, le plus difficile pour le patient sont les 2-3 premiers mois, quand il faut s'adapter au nouveau rôle de l'homme menant un mode de vie sobre.

Dans cette période, il convient de trouver un nouvel emploi ou de réhabiliter, sur une ancienne, établir des relations avec des amis, dans la famille, à trouver par d'anciens compagnons de bouteille "légende" qui justifie d'un mode de vie sobre. En ce moment, le soutien moral de la part de la famille est nécessaire, elle renforce la confiance en la justesse de la position sélectionnée.

L'inclination à l'alcool peuvent être conservés pendant longtemps, souvent, elle est accompagnée par des symptômes similaires à l'état gueule de bois (irritabilité, l'anxiété, la malignité, la répartition de la mauvaise humeur sur les enfants, la femme...) sur le fond d'une sobriété absolue. C'est pseudoabstinence le syndrome. Avec un fort désir de boire le plus simple et assez efficace pour éviter la tentation de la serrées et de manger, de prendre un calmant.

L'alcoolisme se développe progressivement. Rien ne se produit pas par lui-même. L'alcoolisme, comme le présent, le lourd, une maladie progressive, se développe sur des sols bien fécondé domestique, l'alcoolisme, la charrue alcool sur n'importe quel "sujet", par habitude, par la coutume, à la douleur, de la joie. "La rivière commence à partir d'un ruisseau, et boire de l'alcool avec les verres". La frontière de cette transition est difficile à déterminer, mais la première, cachée phase de l'alcoolisme peut être identifié en vedette:

Amélioration de la résistance à l'alcool.Chez le buveur est produite par la capacité à supporter les fortes doses d'alcool, sans signes d'intoxication - maux de tête, des vomissements. Si cela est arriv, on peut dire que quelqu'un a réussi a surmonté le premier obstacle à l'alcoolisme. Vous devez être spécialement prudent filles lors de la sélection d'un partenaire de vie, si son mec est fier de la quantité consommée. Ce n'est pas un avantage, plutôt un fait qui doit alarmer.

Augmentation de la dose d'alcool nécessaire pour atteindre l'état d'ivresse.

La perte de contrôle de l'alcool, qui ont bu. Quand les gens après la première boisson avec avidité versent encore, n'hésitez pas à autrui, et de se saouler à la lourde de l'état. "Coup d'avance sur un toast.

L'apparition des troubles de mémoire en forme de boissons alcoolisées palimpsests-sertis de ses retombées, quand les buveurs d'habitude ne me souviens plus avec qui buvaient et arrivé à la maison.

L'apparition d'un sentiment d'inconfort psychologique "manque quelque chose", mauvaise humeur, l'irritabilité, la subtilité, si vous ne boira 1-2 jours. La position de la sauve de la prochaine dose.

L'existence d'un de ces phénomènes énumérés doit alerter l'entourage et les proches.

  • Les boissons alcoolisées ( y compris la bière et les toniques) contiennent de l'éthanol, qui est un poison pour l'organisme et provoque un empoisonnement, souvent mortelle.
  • L'intoxication alcoolique est une intoxication alcoolique. Légère - la teneur en alcool dans le sang de 1 à 2% d'alcool. Caractérisé par de la bonne humeur, une diminution de la critique, de la perte de précision des mouvements, l'odeur de l'alcool de bouche. L'homme content de lui-même et les autres, est l'ami de tous, confiance en soi, en dit beaucoup. Une sensation musculaire, la relaxation et le confort physique.
  • Modéré empoisonnement lors de la teneur en alcool dans le sang de 3 à 4% est amplifié agitation motrice, apparaissent des troubles de l'équilibre, de la coordination des mouvements, trouble de la parole. Au lieu de complaisants d'humeur peut se produire de l'irritabilité, de l'agressivité (tu ne me respectes). La critique de soi et des autres diminue actes démotivés pulsé actes. Baisse sensible et de la sensibilité à la température. Après l'ivresse restent généralement les symptômes d'intoxication: la lourdeur et la douleur dans la tête, soif, faiblesse, léthargie, fatigue. La mémoire n'est généralement pas affectée par la période de l'ivresse.
  • Lourd le degré d'alcool(5-6%) est caractérisé par des troubles de la conscience des degrés divers de l'étourdissement au coma. Parfois des crises d'épilepsie, peut-être involontaire de la miction et de la défécation. Cela tombe généralement à partir de la mémoire de l'homme.

Parfois on observe les formes atypiques d'ébriété avec un déprimé l'humeur, de l'irritabilité, de l'agressivité, caricature comportement caractère formes.

L'homme dans la phase d'intoxication sévère a besoin d'aide, il peut lui coûter la vie. Avant l'arrivée de l'ambulance, il faut faire attention de ne pas étouffé émétique les masses, le mettre sur le côté, si nécessaire, à lui faire la respiration artificielle. La santé mentale spécialisée exige et alcoolique delirium (delirium tremens).

07.01.2019