Un mois sans alcool: subséquent de l'état de l'organisme

Pour les personnes qui consomment de l'alcool pendant une longue période, le refus de l'habitude – une étape majeure. Le buveur veut savoir quels sont les changements dans la vie de son attente, si il vivra, par exemple, six mois sans alcool.

un mois sans alcool

Comment lier avec de l'alcool correctement

Chez les buveurs de gens se replie souvent la fausse impression que boire il faut jeter brusquement, une fois pour toutes. Les médecins toxicologues ne sont pas d'accord avec ces méthodes, et ils disent que le refus brutal de l'alcool peut conduire à une détérioration de l'état de santé de l'homme.

Si longtemps à boire, et puis soudain décider de lier, dans un premier temps, la personne va ressentir:

  • la détérioration de l'état de santé;
  • les crises de la peur;
  • maux de tête;
  • la dépression;
  • l'alarme.

Naturellement, tous ces sentiments vont témoigner en faveur de ce que l'alcool est un effet bénéfique sur l'organisme, à la fois, sans lui, brusquement devenu si mauvais. Cette idée est fausse, mais de prouver son ivre et de le dissuader de prendre la dose suivante sera dans le meilleur des cas il est difficile et, plus probablement, et n'est impossible.

Si les alcooliques boivent pendant une longue période, comme le croient les toxicologues, contre les tentatives fortement rompre avec l'habitude. Leur refus doit être progressive, afin de ne pas blesser le corps. Aussi l'abandon progressif aidera à prévenir le développement de delirium tremens.

Que ressent le corps

L'alcool – boisson, provoquant la très forte dépendance n'est pas seulement physiologique, mais aussi sur le plan psychologique, s'il est consommé régulièrement. Le temps, quand le buveur décide d'abandonner l'habitude nuisible, est considéré comme très difficile, non seulement physiquement, mais aussi psychologiquement. Il est nécessaire de comprendre à quoi s'attendre de l'organisme de jour en jour.

Les premiers jours

Le premier jour, sans alcool est considéré comme l'un des plus complexes, car cette période est nécessaire de lutter contre la gueule de bois. Les gens l'habitude de casser la gueule de bois, une fois après avoir bu de l'alcool, mais s'il a décidé d'entamer avec l'habitude, ce serait impossible. Au lieu de l'alcool il est préférable de boire de la saumure, des comprimés contre les maux de tête, beaucoup de poumon de thé sucré.

Il est important! Dans les premiers jours, vous devez faire preuve d'obstination et en aucun cas vous touchez à la bouteille avec de l'éthanol.

Les deux ou trois premiers jours sont caractérisés par turbulente de l'état. La personne peut ressentir de la nervosité, mal à l'aise, chez lui, dans certains cas, on observe des troubles de la digestion ou de la chaise. Parfois semblable à un malaise au lieu de deux-trois jours dure de cinq à sept jours, après quoi vient une amélioration notable de l'état général.

Si les 5 premiers jours sont derrière nous, plus loin le processus d'échec ira beaucoup plus facile.

Les premiers mois

le mal de l'alcool
  • Le premier mois sans alcool se caractérise par une amélioration générale de l'état de l'homme. Il peut lui-même de noter que le mieux à penser, il est plus facile de mémoriser des informations, de la couleur de la peau est améliorée, s'est stabilisé.
  • 2 mois sans alcool doivent restaurer les défenses de l'organisme. L'immunité qui à supprimé de l'alcool, commencera à fonctionner à pleine puissance, en le protégeant contre les infections et défavorable de l'environnement.
  • 3 mois sans alcool seront accompagnés d'une amélioration du sommeil, de la stabilisation de l'humeur, de l'absence de maladies de nature infectieuse, car le système immunitaire sera de nouveau de protéger le corps pleinement. Beaucoup de gens remarquent: «Je ne bois pas depuis quelques mois, et jamais si bien lui-même ne me sentais pas!»

Outre les changements positifs de l'état physique de l'organisme viendra améliorer et moralement. Ainsi, par exemple, de l'homme nouveau s'affichent de solides principes moraux, il cessera de chercher des excuses et commence à répondre pour lui-même et de ses actes. Dans cette période, il est important de maintenir un ancien alcoolique, d'éviter l'excès de pression sur lui, pour de nouveau par mégarde ne pas jeter sur la courbe de la piste.

Les six premiers mois

5 mois sans alcool nécessaire à l'organisme pour récupérer complètement se débarrasser des toxines de l'éthanol et à nouveau de démarrer normalement et travailler. Parfois, en fonction des caractéristiques individuelles et de la durée précédant l'alcoolisme nécessite un peu plus de temps.

La récupération de toutes les fonctions de l'organisme sera accompagné par:

  • l'absence de maux de tête;
  • la clarté de la pensée, la capacité d'assumer la responsabilité de soi et de ses actes;
  • normalise le travail du cœur et des vaisseaux sanguins, l'homme n'est plus tourmentés de l'essoufflement et la tachycardie;
  • stabilise la vie intime, ne pose plus de problème dans le lit.

Il est important! Les améliorations viennent uniquement si la personne renonce complètement à l'alcool! Même une petite dose d'éthanol peut provoquer l'échec de la violation de la récemment établi un équilibre délicat.

Si un ancien alcoolique ne boit pas déjà un an et demi et plus, on peut considérer que sa dépendance à l'égard se trouve dans la phase de rémission. Dans ce cas, des mesures sont prises pour maintenir un mode de vie sobre pendant une période prolongée. Pour ce faire, il est recommandé de s'adresser à la société des alcooliques anonymes, d'apprendre à partager leurs problèmes, de développer une variété de loisirs.

Comment aider le corps à récupérer

Pour aider le corps à plus rapide de se débarrasser de l'influence d'alcool, il est un simple complexe de mesures auxquelles il est recommandé de suivre au jour le jour dans la période du traitement de l'alcoolisme. Ces mesures sont les suivantes:

  • choix facile et une alimentation équilibrée;
  • la pharmacothérapie, visant à restaurer le fonctionnement du foie et du système nerveux;
  • des promenades régulières en plein air (de préférence recommandé de donner exactement de randonnée);
  • le taux de réussite la thérapie de vitamine (ex-alcooliques et leurs familles disent: «Voici, buvons le taux de vitamines tous ensemble»);
  • la rupture des liens avec la société, qui est constamment consommé de l'alcool, dans lesquels il est possible de retourner à une mauvaise habitude.
la dépendance

Bien organisée aide votre corps vous aidera à réduire les sentiments négatifs, qui connaîtra un ivrogne dans les premiers jours du refus de boire de l'alcool. Grâce à cette assistance, on réussira à prévenir le re-retour de l'homme à sa mauvaise habitude et de le convaincre que la sobriété, à la différence de l'alcoolisme est – il des émotions positives, l'avenir est radieux et la joie.

19.10.2018