Quelles sont les conséquences surviennent lors de l'utilisation quotidienne de l'alcool

Chaque personne, tous les jours boire de l'alcool, devient alcoolique. Comment rapidement il boire – dépend de nombreux facteurs: le sexe, l'âge, le poids, l'état de santé et la présence de comorbidités. Malheureusement, presque tous les alcooliques chroniques perturbé le fonctionnement normal des organes et systèmes, qui conduit souvent à la mort.

Les alcooliques sont tués ou de surdose d'alcool, ou de graves lésions du cœur, du foie, du cerveau, des reins et d'autres organes vitaux. Malheureusement, la cause de la mort sont souvent le suicide, commis en état d'ivresse. Cet article mettra en lumière non seulement sur les dangers de l'alcool, mais combien vivent les alcooliques, qu'ils sont d'habitude malades et de quelles maladies le plus souvent meurent.

L'alcoolisme

Fait! Selon les statistiques, l'espérance de vie d'un alcoolique est de 48-55 ans. Beaucoup de buveurs meurent à un âge plus jeune de la surdose d'alcool.

Comment l'alcool affecte le corps

Tout le monde sait que la consommation régulière d'alcool conduit à la formation de dépendance physique à l'alcool. Les hommes et les femmes qui sont habitués à boire tous les jours, même une petite quantité de bière, de vin ou de vodka, déjà ne peuvent pas refuser. Généralement, avec le temps, ils commencent à boire de plus en plus. Forcer ces personnes à renoncer à l'alcool inutile – de les guérir par l'médicamenteux ou psychothérapeutique de codage.

L'alcool éthylique est toxique, nocif pour l'organisme de la substance, en fait, qui est un poison. Entrer dans le tractus gastro-intestinal, il est rapidement absorbé par la muqueuse de la cavité buccale, de l'œsophage, de l'estomac et de l'intestin. De là, l'alcool pénètre dans le sang et se répand sur tout le corps. Cependant, il n'est pas seulement provoque une sensation d'euphorie, mais causant un préjudice grave.

De longue durée de l'intoxication alcoolique entraîne la perte d'un grand nombre de cellules nerveuses, les hépatocytes, provoque le collage des globules rouges. Tout cela implique l'hypoxie et de la nécrose (destruction) des tissus des différents organes, conduisant à la perturbation de leur fonctionnement normal. Chez l'alcoolique se développent des maladies graves qui peuvent éventuellement réduire considérablement la durée de vie.

Les plus notables sont les conséquences de l'alcoolisme:

  • le ralentissement du processus de la pensée, troubles de la mémoire et de la concentration, une diminution de la capacité de travail;
  • le visage bouffi, l'émergence d'une enflure du visage et autres parties du corps;
  • la détérioration de l'apparence de la peau, sécheresse des cheveux, ongles cassants, la rugosité voix de femmes;
  • la respiration lourde, peut-être l'apparition de la dyspnée et de la toux;
  • une réduction significative de l'immunité, ce qui conduit à une sensibilité accrue aux maladies infectieuses;
  • la dégradation de la personnalité, à savoir l'instauration d'un rétrécissement de l'éventail des intérêts, des problèmes dans les relations avec les proches, perte de l'intérêt à quoi que ce soit, à l'exception de l'alcool.
Un alcoolique

On sait que certaines personnes peuvent boire pendant de nombreuses années, vivre pleinement sa vie, se sentir relativement bien. Cela peut s'expliquer par une bonne hérédité et résistant à l'alcool éthylique. Le foie de ces personnes est parfaitement en mesure de décomposer et de les sortir de l'alcool, grâce à quoi ils peuvent l'alcool depuis de nombreuses années. Cependant, ils ont tout de même atteint les organes internes, et leur état de santé n'est pas vraiment idéal.

Les conséquences de la consommation quotidienne d'alcool

Si une personne boit pendant une longue période – c'est évident et même des inconnus. Cependant, l'alcoolisme chronique affecte non seulement l'apparence d'un alcoolique. Avec ces changements se produisent dans presque tous les organes internes. Au début, il peut ne pas se manifester, mais quelques années plus tard, la santé se détériore sensiblement. Est-il possible d'éviter cela dépend de la personne.

Les alcooliques chroniques souffrent souvent de troubles mentaux. Ils développent souvent des boissons alcoolisées psychoses - des hallucinations, de la paranoïa de chemin de fer, delirium tremens, l'alcool le délire de jalousie, de korsakoff. Ces personnes deviennent insuffisantes, même sobre, ce qui est assez dangereux pour eux-mêmes et pour les autres.

Effets à long terme quotidienne de l'alcoolisme:

  • La défaite du foie suivie d'une violation de son dezintoksikatsionnoy de la fonction, la nécrose des hépatocytes, le développement de l'hépatite, la cirrhose et de la fibrose. Le foie est incapable de nettoyer le sang de l'alcool éthylique et de produits nocifs du métabolisme. Pour cette raison, presque tous les organes de l'homme commencent à souffrir de l'exposition constante à des toxines nocives.
  • Les troubles mentaux et des troubles neurologiques. Chez les alcooliques peut se développer l'encéphalopathie, la démence, l'épilepsie, la polyneuropathie ou d'autres neuropsychiatriques de l'infraction. Cela se produira inévitablement, si une personne les temps de boire de l'alcool chaque jour.
  • Perturbation du fonctionnement du système digestif. Chez les alcooliques on observe une augmentation de l'activité des glandes salivaires, à cause de quoi ils produit une quantité excessive de salive. Il se pose souvent l'indigestion, brûlures d'estomac et d'autres sensations désagréables. Peut-être l'apparition de la gastrite, les ulcères, la pancréatite. Beaucoup de développer un cancer de l'estomac, de l'œsophage ou de la cavité buccale.
  • La dysfonction sexuelle. Chez les hommes qui abusent de l'alcool, diminution de la libido, perte de la libido et de confiance en soi. Il convient de noter qu'une ivresse conduit souvent à l'impuissance. En ce qui concerne les buveurs de femmes sont assez souvent diagnostiqué à la stérilité.

Les alcooliques chroniques il y a toujours des problèmes au travail, en famille et entre amis. Les cesse de se demander quoi que ce soit à l'exception de l'alcool. Cela conduit souvent à un licenciement, de fréquentes querelles avec la famille, divorce, perte de contact avec des amis, de l'échec de la passe-temps favori et les passions. Le cercle de la communication ivrognes considérablement réduit. Généralement, le temps qu'ils passent avec les alcooliques.

Un plus grand nombre de l'alcool à une personne boit chaque jour, le plus tôt il se dégrade. Il convient de noter que les caractéristiques physiologiques, les femmes de boire trop, beaucoup plus rapidement que les hommes. Si ces dernières peuvent peu à peu, de boire pendant de nombreuses années, les représentantes du beau sexe deviennent alcooliques au bout de 2-3 ans. Et se débarrasser de l'alcool, selon leur est beaucoup plus difficile que les hommes.

Combien vivent à l'alcoolisme

Beaucoup de gens se demandent combien d'alcool réduit la durée de vie. Une réponse définitive à donner une tâche difficile, car chaque organisme réagit différemment sur les effets de l'alcool éthylique. Combien de temps vivent les ivrognes – dépend de nombreux facteurs. Une grande importance a la quantité et la qualité d'alcool. Les gens, boire tous les jours un verre de vin naturel rouge, peuvent vivre de longues années, tout en conservant une excellente santé. Et voici le visage, les buveurs de vodka bon marché, eau-de-vie ou l'alcool des substances qui ne sont pas conçus pour un usage interne, risquent fortement de mourir n'est pas seulement de lésions des organes internes, mais aussi de l'intoxication aiguë.

Selon les statistiques, il vit un alcoolique en moyenne jusqu'à 48-55 ans. Et l'ivrogne en constante ivre, de la femme et de la personne, a commencé à abuser de l'alcool à un jeune âge, meurent bien avant ceux qui le suit de près la quantité consommée. Plus exposées sont les gens qui sont au dernier stade de la dépendance à l'alcool. Généralement, ils ne vivent pas plus de 6-7 ans et meurent de maladies graves.

Les causes les plus fréquentes de la mort des alcooliques:

Un comportement obscène
  • le cancer, probodnaya l'ulcère de l'estomac ou 12 ulcère duodénal;
  • l'hépatite alcoolique, les cirrhoses et fibrose hépatique;
  • occlusion intestinale;
  • eu ou hémorragique de l'avc, paralysie;
  • myocardiopathy, infarctus du myocarde, un coup de coronarienne de la mort;
  • les tumeurs malignes des seins et des organes génitaux féminins;
  • aiguë ou chronique alcoolique pancréatite;
  • spontanée de la mort dans le rêve;
  • le suicide commis en état d'ébriété.

Les ivrognes peuvent mourir et à un âge plus précoce. Par exemple, les personnes de 35 à 45 ans souvent meurent d'intoxication de l'alcool éthylique. Lors de l'abattage, les pathologistes sont diagnostiqués aiguë de l'intoxication alcoolique. Ivre de jeunesse se trouve assez souvent dans les combats, commet des meurtres ou suicides.

Fait! À la mort d'un homme peut apporter, même le temps de boire de grandes quantités d'alcool. La dose mortelle est considéré comme 450-500 ml d'alcool pur ou un demi-litre de vodka. Très dangereux et l'ivresse pathologique survenant après boire très petites quantités de boissons alcoolisées.

22.09.2018