Qu'est-ce que la bière, à l'alcoolisme et comment le combattre?

La particularité de l'alcoolisme bière est discrète addictive, qui devient un véritable dépendance. Ici se pose un problème: comment lutter contre l'alcoolisme.

pivo

Il ya plusieurs raisons pour lesquelles la personne commence à trop s'impliquer dans la bière:

  • Au début, l'action de la bière sur le corps est telle qu'il permet de se détendre et de se calmer.
  • Les gens ont tendance à considérer cette boisson alcoolisée presque inoffensif. Le besoin en permanence de consommer de la bière n'est pas la cause de ces craintes, comme le besoin de la vodka.
  • La publicité à la télévision génère une attitude à la bière, comme à la poursuite satellite légère et d'une vie réussie.

En conséquence, le risque de développement de la brasserie de l'alcoolisme. La consommation de la bière est un élément essentiel de loisirs. La traction à l'alcool augmente jour après jour. Cela se passe presque inaperçu, non comme une dépendance à la vodka. Mais quand se développe la dépendance, cela conduit à des formes graves de l'alcoolisme. Une personne très simple peut devenir un alcoolique, sans le savoir. Cela arrive quand ne boit pas de vodka, pas de vin, mais chaque jour, à boire plusieurs litres de bière.

Le degré d'intoxication de l'organisme de l'alcool dépend de la quantité d'avocats à l'alcool éthylique. Quatre litres de bière sur le contenu de l'alcool constituaient une bouteille de vodka. La boisson avec une haute forteresse enivrant est plus rapide et nécessite moins de doses.

De la bière de l'intoxication est plus lent, mais le mal même.

Par conséquent, l'alcoolisme vient dans les deux cas. Les alcooliques ne commencent généralement avec de la vodka ou d'eau-de-vie. Tout d'abord, ils boivent du vin, des cocktails ou de la bière. Et le mécanisme de formation selon le même.

Comment distinguer la bière à l'alcoolisme?

Il existe plusieurs signes qui parle de la présence de cette fonction:

  • L'utilisation régulière de la boisson mousseuse. Pas moins de 4 fois par semaine.
  • Incontrôlée de la quantité de bière. La complexité se limiter à un ou deux verres.
  • L'augmentation constante de la quantité d'alcool consommé de la bière.
  • L'oubli, des lacunes dans la mémoire après la prise d'alcool.
  • La consommation de bière dans le temps, par exemple, avec le matin. Lors de cette bière très envie, et il est difficile de se priver.
  • La gueule de bois est de nouveau envie de boire un verre, et souvent il est.
  • N'arrive pas à boire.

Si au moins deux éléments parmi les sept présents chez l'homme, signifie la brasserie de l'alcoolisme. Et c'est une maladie qui doit être traitée.

Les causes de l'alcoolisme bière

witch-ot-pivnogo-alkogolizma

La plus significative — traditionnelle. De l'alcool — invité à la table des fêtes, de la bière juste une boisson appropriée pour le «warm-up», comme disent les amateurs de l'alcool, pour «relever progressivement les degrés». Utilisent assez souvent pour l'appétit, il est estimé que, après lui, envie de manger.

Parmi les autres causes de l'alcoolisme bière, il faut distinguer:

  • Vous pouvez boire beaucoup et ne pas devenir ivre. La plupart des gens ne considère pas la bière grave de la boisson. Après utilisation, il n'est pas sensiblement une expresse du changement de la conscience, le comportement n'est pas différent de l'ordinaire.
  • Attirés par l'odeur et la saveur de votre boisson. Ne causent pas de rejet, et facile à l'intoxication de passe rapidement.
  • Pas de préjugés à l'encontre de la consommation dans les premières heures. Dans la société, il y a une attitude négative à la consommation d'alcool, disons, dans la matinée, mais à la bière attitude condescendante.
  • L'incitation à la communication. Particulièrement pertinent dans le milieu des jeunes. L'intoxication imperceptiblement, et la vitalité, la poursuite de la communication augmente.
  • Aide à soulager la tension émotionnelle. Une petite dose d'alcool donne la possibilité de faire face à une situation stressante, l'oublier désagréable.

Les principaux symptômes de l'alcoolisme bière

Les symptômes de l'alcoolisme bière sont différents, mais il est possible de conclure que loin inclination à la bière.

Nous nous arrêterons sur eux la suite:

  • La consommation quotidienne en grandes quantités. C'est déjà un signal de fonction.
  • Lache la figure. Lorsque vous recevez alors un festin à la «brasserie» le ventre, le poids est considérablement supérieure à la normale.
  • Maux de tête fréquents. Le témoignage que dans le cerveau de modification structurelle.
  • Sans la bière n'avait pas sommeil. Joue le rôle de somnifères pour les gens habitués à lui.
  • L'irritabilité. Si pas bu, manifestement quelque chose ne suffit pas, vous recevez une inquiétude qui peut se transformer en agressivité envers les autres.
  • Les tentatives de limiter la consommation d'futiles. L'homme se rend compte que beaucoup de buveurs de bière, mais ne peut pas s'arrêter.
  • Disparaît de l'intérêt pour le sexe féminin. Une grande consommation de moscou de la boisson est souvent accompagnée d'érection, c'est un «service» que sur le sol de la brasserie de l'alcoolisme est confronté à de sérieux problèmes de santé.
  • Douloureux de la face. Cyanose vue, les taches sombres sous les yeux. Un signe d'une maladie du foie.
  • Des problèmes respiratoires. Même une petite charge provoque des palpitations et un essoufflement.
  • L'odeur de l'acétone ou des pommes séchées. Une telle mauvaise «parfum» de la bouche du messager de la maladie du pancréas, il est possible de développer un diabète.
  • Des selles molles. Si le matin signal d'alarme que l'estomac est malade.

Lorsque plusieurs de ces symptômes correspondent pas, il parle de la fonction, il y a déjà un besoin de l'aide du toxicologue.

Les conséquences d'une consommation excessive de bière

Si la consommation de “rafraîchissant” de la boisson a l'habitude, apparaissent peu à peu les diverses maladies. Dans l'estomac et l'œsophage se produisent les processus inflammatoires. La pancréatite, la cirrhose du foie – ordinaires les satellites des personnes qui consomment de la bière en grande quantité.

Beaucoup ont entendu parler de la “brasserie le cœur”. C'est fréquente chez les alcooliques la maladie s'exprime dans necrosis le muscle cardiaque, l'expansion des cavités cardiaques de la paroi. Des substances toxiques de l'alcool, de la bière, y compris négativement agissent sur le cerveau. Dans les cellules libèrent des hormones de l'adrénaline, ce qui entraîne souvent l'apparition de crises d'agression.

Dans le même temps dans le sang pénètre dans le soi-disant hormone de tristesse que provoque l'anxiété et la dépression. Chez les personnes ayant une dépendance à l'apprentissage s'aggrave, l'intelligence diminue. Malades de l'alcoolisme affecte souvent exprimé la démence. Personnelle de l'estime de soi diminue.

Lors de la systématique de la consommation de “rafraîchissant” de la boisson, il ya les maladies du système endocrinien. Dans le corps des hommes inhibé la production de testostérone, se développe à l'impuissance. Simultanément sont produites par des hormones féminines. À cause d'un changement de l'apparence: le bassin s'élargit, les glandes se multiplient. Chez les femmes, augmente le risque de cancer.

La consommation de la bière – chemin de l'alcoolisme chronique

La consommation fréquente de la bière – le chemin le plus court à la formation de l'alcoolisme chronique, connue sous le nom de Gambrinism.

Pas moins de trente pour cent des amateurs de «bavarois», «tchèque», «jigoulevsky» et d'autres boissons deviennent dans les années à venir alcooliques, et presque le même nombre de candidats.

Vous vous demandez comment ne pas boire de la bière? Sachez que la bière des alcooliques reléguée à la puissance, et déprimé la fonction de reproduction. Le houblon contenu dans la bière, contribue à la diminution de la production de l'hormone mâle testostérone, ce qui augmente le risque de développement de cancer, ainsi que les appelle:

  • l'augmentation des seins.
  • l'extension de la zone du bassin;
  • l'augmentation de la masse du corps.

La dépendance psychique de la bière plus forte que celle des alcools.

Chez les femmes de la bière à l'alcoolisme, contribue à l'apparition sur le visage de cheveux de type mâle et grossier des voix. L'allaitement lors de la brasserie l'alcoolisme de la mère augmente le risque de développer chez l'enfant la propension à la même pernicieuse de la dépendance. L'aspect social de l'alcoolisme bière – les familles éclatées, les orphelins et les pertes d'emplois. Comment guérir de la bière à l'alcoolisme?

La bière, à l'alcoolisme, ainsi que d'autres types de dépendance nécessite une intervention urgente de l'extérieur.

Comme la bière alcoolique ne considère pas l'utilisation quotidienne de la bière problème, il tente de masquer la présence de la maladie, la négation de la proposition d'aide de la famille .

Bon, si Vous demandez de l'aide à un psychologue professionnel, qui pourra vous conseiller et vous orienter dans un centre de réadaptation.

Un moyen rapide de comment guérir de l'alcoolisme bière dans les premiers stades non. À même d'organiser le processus de traitement de l'alcoolisme à la maison, très difficile. À proximité se trouvent toujours à la bière des kiosques et de boutiques, ce qui provoque la prochaine campagne de la bière.

La traction est tellement puissante, que l'homme est incapable de résister à la tentation. Dans le cadre d'un centre de réadaptation de la personne se trouve dans des conditions de sécurité.

Parmi sobre et de convalescence personnes, il commence à comprendre que l'alcoolisme de bire mal agi sur tous les domaines de sa vie.

Le stade de la bière de l'alcoolisme

Il ya trois étapes de la bière de la dépendance. La première phase est caractérisée régulièrement affichées désir de consommer de la bière. Si ce n'est pas possible, le désir de temps peut disparaître. Si une personne trouve un convoit de la boisson, il perd le contrôle de la quantité consommée. À cette étape, la personne devient agressive et irritable, il peut être observé des irrégularités dans la mémoire. Il est psychologiquement dépendant de la bière, et trouve la justification de leur état à chaque fois ivre.

La prochaine étape finale est caractérisée par une perte de contrôle de la quantité consommée, de lui on observe des périodes de crise de boulimie, en interrompant qui émergera des boissons alcoolisées psychoses.

Dans la troisième phase, le patient peut venir dans un état d'ébriété, même après avoir bu une petite portion de la bière. Les dommages causés par le psychisme est déjà irréversible, et le malade commence à se dégrader en tant que personne. En outre, la dernière étape de la bière de l'alcoolisme peut causer des polyneuritis, les ulcères d'estomac et de la cirrhose du foie.

Les signes de l'alcoolisme bière et comment les combattre

Pour comprendre comment guérir l'alcoolisme de bire, vous devez connaître les signes que vous juger de la dépendance. Ils sont les suivants:

alcogol
  • La consommation d'alcool en grande quantité et de façon permanente ou très souvent.
  • Pour obtenir un effet besoin de toutes les grandes doses.
  • Hyperphagie est transféré à tous les plus tôt dans la journée. La personne ne boit pas seulement la nuit, mais pendant la journée, et le matin.
  • Des lacunes dans la mémoire pour l'ivresse.
  • Les tentatives pour réduire la quantité d'alcool infructueux.

Si la dépendance n'est pas traitée, le résultat est la mort de la comorbidité. La lutte contre l'alcoolisme s'effectue en deux étapes. Au premier stade, il est important d'éliminer la dépendance physique. Elle disparaît si s'abstenir de boire de l'alcool pendant environ 2 mois. Au cours de cette période, le malade d'alcoolisme éprouve une gêne. Le corps en ce moment est libéré de produits de décomposition. La dépendance physique disparaît. Mais il reste la dépendance psychologique.

Sur la deuxième étape, il est important de décider comment faire face à la traction à la bière pour se débarrasser de la dépendance psychologique. Besoin de contacter un spécialiste. Efficaces sont les méthodes traditionnelles de lutte comme à l'habitude, et de la bière la dépendance. Il s'agit notamment de: l'encodage et de l'application de blocus des médicaments. Des mesures supplémentaires sont considérés comme la physiothérapie, de la réflexologie, de la physiothérapie. Surveille le traitement d'un médecin.

Vous pouvez également examiner la question de savoir comment surmonter la dépendance à la maison. Il ya des méthodes traditionnelles de traitement avec des herbes. Ce traitement est tout de même préférable de passer après une consultation avec un spécialiste. En luttant contre l'alcoolisme, il est important de ne pas faire de mal. Chaque personne est différente, il est donc nécessaire de tenir compte de toutes les caractéristiques de l'organisme, la présence de maladies chroniques et d'autres points importants.

L'alcoolisme féminin

Le problème de l'alcoolisme chez les femmes est plus dangereux, car il est beaucoup plus difficile à traiter. En commençant à boire, une femme s'habitue à l'alcool beaucoup plus vite que l'homme. Trouve une femme dans la foule, c'est tout simple.

Chez elle, tout est écrit sur son visage. La dépendance se développe rapidement et a exprimé la nature. Combattre la femme elle-même n'est plus en état et, par conséquent, elle nécessite un traitement de la toxicomanie.

L'alcoolisme féminin a un certain nombre de caractéristiques:

  • L'organisme a fortement vieillit. Flasque et sec est de la peau. Sur le visage les rides apparaissent.
  • Des sacs et des ecchymoses sous les yeux.
  • Un gonflement du visage. Elle est gonflée. Enflés les pieds, les lèvres, le nez.
  • Le visage rouge, avec une teinte bleue.
  • Les cheveux tombent. Parfois, cela s'applique à vos dents.
  • Il devient rugueuse.

La gent féminine, qui a succombé à la tentation de moscou de la boisson, de cesser de suivre son apparence. On a constaté des changements et de la part de la nature de la conduite.

Quels sont les problèmes entraîne la dépendance de la bière

Il ya beaucoup de problèmes liés à la dépendance de la bière. L'alcoolique se dégrade, en tant que personne. Vous rencontrez des situations désagréables au travail, dans la famille sur cette terre se produisent quotidiennes de la vie. De nombreuses familles pour cette raison, il suffit de se désintégrer. Un alcoolique cesse d'être nécessaire à lui-même et de la société, il lui suffit de se détourne.

Les ivrognes n'ont besoin de personne. Ces problèmes ne sont pas seulement les caractéristiques de la personnalité de la personne buvant, mais pour sa santé. En raison de sa dépendance à l'alcool beaucoup d'hommes ont des problèmes avec la puissance.

Les méthodes de traitement à domicile

La personne malade est guidé par un désir permanent de la réception de l'alcool. Beaucoup de femmes il suffit de tomber dans le désespoir au sujet de leurs maris ivres. La panique n'est pas nécessaire. Sans tarder, le patient doit fournir de l'aide. Vous pouvez apprendre des amis d'infortune, quelqu'un a rencontré ce problème et comment ils décidaient. Pour ce faire, vous pouvez aller sur le forum.

Si quelqu'un va essayer de trouver un remède universel pour la lutte contre l'alcoolisme, il est peu probable de le trouver, car dans la nature d'un tel n'existe pas. Une maladie difficile et implique un traitement complet.

À l'heure actuelle l'un des traitements est le codage. Il n'est pas nécessaire de procéder à un traitement à l'hôpital. La possibilité d'un traitement à domicile est déterminé par le stade d'une maladie. Cette condition est obligatoire. Traiter le patient dans un troisième stade irréversible de la maison vide de sens.

29.07.2018